Un retour à l’amour de Marianne Williamson, mon avis

un retour à l'amour bannière

Après le lycée, Marianne Williamson  étudie le théâtre et la philosophie.
 En 1973, elle quitte l’université pour New York, où elle enchaine les petits boulots et chante dans un cabaret.
En 1975, elle lit pour la première fois Un cours en miracles. Williamson estime que ce livre a changé sa vie, la poussant à devenir une « bonne personne ».
En 1989, elle fonde Project Angel Food, une association qui apporte une aide alimentaire aux malades du sida confinés chez eux. L’association vient par la suite en aide à d’autres malades.

Son premier ouvrage, Un retour à l’amour, sort en 1992. L’ouvrage se vend à plus d’un million d’exemplaires.
Certains la considèrent comme un conseiller spirituel de la femme d’affaires.
Au total, elle a publié une dizaine de livres sur la spiritualité et le développement personnel. Dont quatre ont été classés en première position de la New York Times Best Seller list. Elle est considérée comme un gourou du courant New Age.
En 2004, elle fonde The Peace Alliance, une association prônant la création d’un ministère de la paix aux États-Unis.

un retour à l'amour

Un retour à l’amour parle de quoi?

Un retour à l’Amour détaille les principes fondamentaux qui modifient la vie en profondeur : le lâcher prise, le pardon, le sacré, la foi et l’amour comme réponse à la peur. 

Pour Marianne Williamson, nos peurs nous poussent à ériger des défenses comme l’agressivité, la concurrence, l’égoïsme ou la déprime. Derrière chaque défense se cache pourtant une terrible demande d’amour. 

C’est à cette demande d’amour que Marianne nous invite à répondre, qu’il s’agisse de nos relations, de notre travail ou de notre santé. Pas à pas, elle nous apprend à redécouvrir notre pureté d’origine, où la peur et le jugement n’existent pas. Là, le miracle de la transformation devient possible. 

Ce livre est bien plus qu’un manuel de psychothérapie spirituelle. Marianne Williamson dévoile son parcours de femme blessée, d’être humain perdu qui retrouve enfin la voie du véritable épanouissement et du charisme intérieur.

Comment Marianne Williamson en est-elle venue à cette façon de penser?

Issue d’une famille juive et bourgeoise, elle se cherche pendant des années. Sombrant dans la drogue et autres… Elle coupe les ponts avec Dieu.

En parallèle elle s’intéresse à la philosophie et à la théologie car elle ressent qu’il y a quelque chose de plus grand qui gère les choses.

A 25 ans sa vie est un réel gâchis.

Suite à la découverte d’un livre « Un cours en miracles », plein d’interrogations ont surgi.
Un an plus tard elle se décide à le lire et observe un véritable changement intérieur.

Marianne Williamson

Un retour à l’amour, mon avis

Tout d’abord j’ai eu des difficultés à me laisser happer par cette lecture. J’ai du m’accrocher pour le terminer, ce qui est plutôt rare et pas très bon signe.

L’approche de Marianne Williamson est intéressante. Elle aide à comprendre la dualité entre les peurs qui nous sont inculqués depuis la naissance et l’amour profond et inconditionnel que nous avons perdu à cause de nos méfiances, nos processus de protection…

Voici ce qui m’ a rendu cette lecture peu digeste.
Le premier souci a été l’approche, le second la redondance de ses propos. Et le troisième a été les références incessantes à Dieu, le Saint Esprit, Jésus… Tout le long du livre ainsi que les répétitions de sa référence, qui est le livre «  Un cours en miracles ». Le cours affirme que, le cours dit que…

Là ou je pensais lire un livre sur la spiritualité, j’ai eu le sentiment de lire un livre religieux. Je pense que ça peut réellement freiner, même bloquer les personnes athées ou agnostiques… Si il était vendu comme tel je l’aurai compris. Mais la couverture faisait penser à une autre thématique, c’est là où ça m’a le plus dérangé.

En proclamant que « si notre quête n’est pas amour, elle n’apportera qu’un soulagement temporaire à une douleur existentielle » et qu’elle nous empêchera de connaître le Paradis. On peut ressentir une réelle culpabilité de ne pas être une bonne personne. Or il est humain et même sain de s’indigner, d’éprouver de la colère de temps à autre.
Un monde où tout ne serait qu’amour serait beaucoup plus doux que celui dans lequel on vit. Je suis parfaitement d’accord là-dessus. Mais de là à sous-entendre que c’est l’unique façon de faire et de penser, d’acceptable, je trouve cela toxique et nuisible pour le bien-être mental de chacun.
Oui nous devons nous défaire de nos croyances limitantes, de nos peurs des autres… Mais pourquoi culpabiliser autrui de ressentir des sentiments négatifs?

Je suis stupéfaite d’avoir ce sentiment si négatif après une lecture, mais je dois être honnête et vous confier mon réel ressenti sur ce livre. Il y a comme dans chaque ouvrage de bonnes choses à retenir mais ce n’est malheureusement pas la majorité criante de ce livre.

               Avez-vous lu "Un retour à l'amour" et qu'en avez-vous pensé?

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager 😉

Un retour à l'amour Pinterest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :