Hypnothérapie, interview d’une professionnelle

hypnothérapie Sofy Léon

L’hypnothérapie est l’utilisation de l’hypnose pour faire de la thérapie, c’est-à-dire l’introduction de changements durables dans l’esprit du patient, changements qui vont dans la direction des objectifs 

définis par le patient en début de thérapie. Ces objectifs peuvent d’ailleurs varier en cours de thérapie, une fois que certaines difficultés ont été dépassées, le patient peut se rendre compte qu’il désire maintenant autre chose.

Hypnothérapie, l’interview de Sofy Léon.

J’ai rencontré Sofy Léon qui est hypnothérapeute formée par l’Ecole de Psychothérapie Psynapse (école de référence professionnalisante en thérapies brèves).
Elle dispose d’une certification de praticienne en :
-hypnose Ericksonienne
-hypnose spirituelle et symbolique
-magnétisme
et hypnotique/magnétisme.

Je vous invite vivement à vous rendre sur son site Hypn’ouï pour en découvrir d’avantage.

hypnothérapie

1/ Sofy Léon, décris-toi en quelques mots.

« Jeune » femme de 45 ans, altruiste et optimiste, cherche à faire naître du bonheur dans le cœur des autres.

2/ Comment définirais-tu ton métier en 3 mots?

Déroutant, incroyable, incertain.

3/ Quelles sont les qualités requises pour exercer ce métier?

Qualité d’écoute, une diction et une voix agréable, adaptabilité aux clients et situations jamais identiques.

4/ Que peut-on traiter grâce à l’hypnose?

Les phobies, les addictions (tabac, alcool, nourriture…), l’estime de soi, la préparation à un examen et bien d’autres choses s’apparentant à l’esprit.

5/ Quels types d’hypnose pratiques-tu?

L’hypnose Ericksonienne basée sur une grande écoute et une humilité dans le rapport et l’accompagnement au client. Différente de l’hypnose Elmanienne qui est beaucoup plus autoritaire et invective.

6/ Comment se déroule une séance?

Elle commence déjà à la prise de rendez-vous par téléphone où je pose des questions pour m’adapter au mieux à mon client en séance. Ensuite le « rapport » entre le thérapeute et le client doit être intuitivement positif. Bien sûr une appréhension peut être présente face à la découverte mais il faut que rapidement s’instaure une relation de confiance mutuelle. Après un échange plus ou moins long selon les objectifs, vient le moment de l’induction qui a pour objectif d’amener le client à une « transe hypnotique » qui  correspond à une modification de la vigilance normale pour oublier la réalité extérieure et ainsi accéder à une réalité intérieure, seule ma voix continue d’être entendue. Mes mots deviennent alors un stimulus qui provoque alors des changements psychologiques ou physiologiques. 

7/ Combien de séances sont nécessaires?

Parfois une séance d’hypnothérapie suffit mais il faut faire une » piqûre » de rappel quelques mois plus tard, généralement 2 à 3 séances sont nécessaires avec une semaine entre chaque.

8/ Y a-t-il des contre-indications?

Faire une séance sans motivation, pour faire plaisir ou par obligation. Une implication est indispensable à la réussite.
Incompatible avec les maladies mentales car l’hypnose créée une dissociation.

9/ As-tu des conseils à donner aux personnes qui souhaitent exercer cette profession?

C’est un métier où la relation est omniprésente et je pense qu’une confiance en soi est nécessaire pour insuffler une dynamique positive. Une bonne diction et de l’imagination (chaque séance étant différente et s’adaptant aux clients), de l’empathie mais pas trop pour avoir suffisamment de recul face aux souffrances, de la pédagogie et une bonne dose de psychologie, pour finir de l’empirisme (c’est en forgeant qu’on devient forgeron!!).

Pour tout ceux intéressés par le bien-être au naturel, un article sur la lithothérapie vous attend.

    Etes-vous familier avec l'hypnothérapie?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :