Hijama, mon expérience personnelle

hijama

Je reviens après mon article « La hijama, quelle est cette pratique? » pour vous raconter mon expérience avec cette technique encore beaucoup méconnue.

J’ai pris rendez-vous un samedi matin et suis venue les mains dans les poches, sans ventouses
Je savais qu’ils en vendaient sur place, du coup no stress la nana.

Quand mon tour arrive, je commence à me poser des questions, est-ce que je vais avoir mal? Est-ce que je vais me vider de mon sang? 
Mdr je partais dans un grand délire.

hijama mon expérience

L’interrogatoire avant la hijama

La femme me reçoit dans une pièce où la température est parfaite. Et elle commence à prendre des informations sur moi, sur mes habitudes, les raisons de ma venue, savoir si c’est mon baptême du sang…. Et c’est parti, je m’installe.

La séance

Elle m’explique ce qu’elle fait, ça me rassure un peu, mais j’attends de constater le niveau de douleur, verdict même pas mal. C’est une sensation étrange, mais pas douloureuse, alors je me détends immédiatement.

La femme me fait au total 10 ventouses, je suis curieuse de voir la quantité de sang qui s’évacue, car sur des vidéos youtube les personnes en « perdaient » pas mal et il était plutôt épais.
Et là, petite déception, il n’y avait vraiment pas grand chose et il était d’aspect fluide. Tout de suite, je me suis dit que ça ne fonctionnait pas sur moi, mais elle m’a expliqué que pour la femme c’était différent car elles avaient leurs menstruations et je me suis souvenue que sur youtube, les vidéos étaient toutes masculines.

 

L’après hijama

Après la séance, elle me conseille de me reposer au maximum pour ne pas annuler les effets, et de faire une sieste si ma situation me le permet.
Cette journée là, je suis allée en courses… Mais en rentrant, je me suis écroulée une bonne heure.

J’ai regardé si j’avais des marques, bleus et autres. 
J’ai eu effectivement des bleus qui ont disparu après 5-7 jours selon les zones, rien de dramatique.

 

hijama mon expérience

Les conseils à suivre

Elle m’avait donné quelques conseils:
– prendre une douche la veille et éviter le soir de la hijama.
– 3 jours avant ET après ne pas faire de prise de sang et de sport.

J’avoue avoir fait ma rebelle, j’ai pris une douche rapide le soir même, le contact de la serviette, des habits… picote un peu.

Le dimanche j’ai passé la journée allongée donc aucune douleur. J’étais ravie puisqu’elle m’avait annoncé des éventuelles courbatures…
Puis le lundi, direction le boulot et là, j’ai déchanté, courbatures, douleurs et tout le toutim, j’avais l’impression d’avoir la grippe tellement mon corps me faisait mal.

Mais cela ne m’empêchera évidemment pas d’y retourner.

         Avez-vous testé cette méthode?

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager 🙂

hijama mon expérience

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :