Communication non violente ce que ça change

livres communication non violente

La communication non violente est le langage de la bienveillance ou comment renforcer notre capacité à améliorer notre

relation à autrui et à résoudre les différends dans un esprit de bienveillance.

Qui est à l’origine de la communication non violente?

Marshall Rosenberg, qui est psychologue, est à l’origine d’un mouvement qui porte aujourd’hui le nom de CNV en France et NVC pour les pays anglophones et qui offre une méthodologie simple pour apprendre à communiquer sans violence (et non pas sans colère).

Le processus de la CNV peut-être utilisé de 3 manières

  • communiquer avec soi-même pour clarifier ce qui se passe en soi (auto-empathie).
  • communiquer vers l’autre d’une manière qui favorise la compréhension et l’acceptation du message.
  • recevoir un message de l’autre, l’écoute d’une manière qui favorise le dialogue quelle que soit sa manière de s’exprimer (l’empathie).

Les 4 fondamentaux, du concept de la communication non violente

Observation, Sentiment, Besoin, Demande. Ces piliers sont reliés à l’empathie à l’écoute profonde et à l’auto-empathie.

  • Observer: ne le faites pas en ajoutant des jugements de valeur et ne pas généraliser.
  • Sentiment: exprimez ce que vous ressentez, partagez vos émotions.
  • Besoin: derrière chaque émotion se cache un besoin satisfait ou insatisfait. Les identifier, c’est s’inscrire dans une action réparatrice.
  • Demande: exprimez une demande claire. Et arrêtons d’attendre que les autres devinent nos besoins.
communication non violente

Les livres lus sur le sujet

J’ai lu 2 des livres de Marshall Rosenberg « Les mots sont des fenêtres ou bien ils sont des murs: l’introduction à la Communication NonViolente » ainsi que « Les ressources insoupçonnées de la colère« .

Pourquoi je m’essaie à ce mode de communication?

Si j’écoute les gens qui m’entourent je suis « un peu » virulente sous la colère. Ce n’est pas totalement faux, effectivement quand je vois rouge je peux être sans filtre et loin d’être bienveillante. Cela me semblait irréalisable d’être compréhensive et à l’écoute de quelqu’un qui te blesse… Puis après beaucoup de lecture sur le développement personnel ainsi que sur la CNV, je fais des progrès. Parfois c’est encore difficile alors je me retire dans ma grotte, respire profondément. Je repense à tout le positif qui me lie à la personne qui se trouve en face de moi. Je ne l’accuse plus, ne le blâme pas, je tente juste de comprendre. Quand je combine la CNV avec les 4 accords toltèques je ne prends plus rien pour moi. Le résultat n’est pas automatique mais à force de travail tout est faisable. Je crois que cela va améliorer certains rapports. 

Voici une autre lecture inspirante 🙂

Connaissiez-vous la communication non violente?

Si cet article vous a plu, n’hésitez pas à le partager 🙂

communication non violente

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

%d blogueurs aiment cette page :